©Suko Lam

1989
au 20 rue Legendre (Paris)

YVONNE, PRINCESSE DE BOURGOGNE
de Witold Gombrowicz

Mise en scène: Urszula Mikos
Illustration sonore: Piotr Nawrocki
Costumes: Urszula Mikos
Assistante: Malgorzata Rzuchowska

Avec: Isabelle Adam, Mariana Araoz, Michèle Levert, Marc Roslin, Bruno Pesenti, Jacques Allaire, Sylvia Pignide, Cyril Askenasi, Blanche Bohet, Henri Combaud

Yvonne rentrera dans l’univers du Royaume de Bourgogne par l’intermédiaire du Prince Philippe. Elle y apparaîtra comme un monstre. Les gens de la cour tenteront de l’exclure en s’efforçant de la domestiquer, de l’absorber, de la digérer… ce sera un échec. Au terme du parcours, c’est en définitive la solution de l’extermination, de la mort qui sera choisie par les personnages.

Le phénomène d’Yvonne est désormais le miroir déformant, la loupe grossissante par laquelle on se regarde et ou l’on regarde les autres. Il est révélateur de toutes les monstruosités, de ce qui est enfoui, refoulé, irrationnel.

La mise en scène d’Yvonne se déroule dans un espace codifié, entièrement sous contrôle, comme si un « œil » observait en permanence les moindres mouvements, les moindres paroles. Mais cet « œil » est aussi celui de chaque personnage qui se suspecte lui-même; tous acceptent les codes mais sont en même temps fatigués.

retour aux spectacles