Production: Théâtre Le Proscenium
en coproduction avec le Centre Culturel Boris Vian des Ulis, avec le soutien de l’ AFAA, de la fondation Beaumarchais, de la ville des Ulis, de l’ADAMI, avec l'AIde à la création de la DMDTS
janvier 2007 au Centre Culturel Boris Vian (les Ulis), reprise en mai 2007 au Théâtre Le Proscenium (Paris)

HERODIADE / HERO DIED
de Laurent Contamin

Conception et mise en scène: Urszula Mikos
Architecture scénique: Kristina Solomoukha
Lumières: Urszula Mikos et Pascal
Collaboration à la chorégraphie: Yumi Fujitami
Vidéo: Vincent Baumont et Muriel Habrard
Création sonore: Bérengère de Tarlé
Assistanat à la mise en scène: Youness Anzane
Avec : Gaël Chaillat (création aux Ulis), John Kokou, Tomasz Kowalski, Michele Quidu, Perle Palombe, Marianne Pichon, Olivier Werner (reprise)
et la participation de dix comédiens amateurs des Ulis

L’histoire se passe en Popolskie, c’est-à-dire n’importe où : parce qu’un deal mettant en jeu des organes humains ne se passe pas tout à fait comme prévu, une tête doit tomber dans la bonne ville de K.
Une tête, oui; mais laquelle ?
Et surtout : qui sera le bourreau ?
Hérodiade, ce pourrait être un drame burlesque, une comédie désespérée, un polar un peu foireux. Un enchaînement malheureux de circonstances, de grands désirs et de petites lâchetés qui aboutirait à un meurtre. Hérodiade est un conte moderne qui interroge, dans une langue éclatée et fiévreuse, la question de l’être humain dans un monde marchand.

/ la presse en parle /

retour aux spectacles